Iran: 3000 years of ‘Nuclear’ History

Il y a 3000 ans, les perses découvraient la nanotechnologie. Et encore mieux l’utilisaient.

Du moins, les scientifiques qui travaillent sur les sites historiques de Tchogha Zanbil et Pasargadae en sont persuadés. C’est, d’ailleurs, ce qui expliquerait leur longévité (des monuments, pas des scientifiques).  Les joints liants les pièces métaliques aux pierres seraient une combination nucléaire qui n’a rien de Naturelle (attention; je n’ai pas dit, Surnaturelle). Et tout à fait étrangère à la région.

Cette combination est utilisée, aujourd’hui, en laboratoire, pour se protéger des rayons maléfiques des téléphones portables. Les perses l’utilisaient principalement pour l’insonorisation de leurs sanctuaires et salles de musique (Music Hall). D’autres experts affirment que certains s’en servaient pour se protéger des cris maléfiques de la Star Ac Perse (c’est pas plus improbable que l’invention de la Nanotechnologie, aprés tout).

Toutefois, méfions nous. L’Iran étant frontalière de l’Irak, on pourrait donc retrouver cette composition nucléaire dans ce même pays. Et là, George Bush pourrait s’écrier:’ Je vous l’avais dit, bande de païens! Sadam l’avait!’

Voici, le lien pour un article plus complet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :