Wanted 89 000 IT spécialistes au Canada!

Le Canada cherche désespèrement des travailleurs… et surtout dans le domaine vaste de l’informatique. Information and Communications Technology Council et Information Technology Association of Canada prévoient, dans un rapport publié récement, pas moins de 89 000 créations d’emplois dans le mal nommé secteur Informatique. Sachant que les Universités Canadiennes ‘produisent’ moins de 10 000 diplomés plus ou moins scientifiques (j’en ai fait moins même parti) par an. Je vous laisse calculer le manque à gagner… Mais plus intéressant encore! Les entrepreneurs se plaignent de la ‘rigidité’ des étudiants dans leur approche du travail. Un entrepreneur canadien (ou de tout autre pays, d’ailleurs) recherche un ‘cerveau’ flexible, cad, multidisciplinaire… une sorte de business/computer/manager geek.

Alors, quelle est la Solution?

Le rapport préconise de se concentrer sur 4 formations:

  • Business/IT leaders
  • Industry/IT specialists
  • Advanced-computational technologist (that sounds Groovy, Dude!)
  • Same time/same place technicians

Une chose que l’on note également est la préférence pour les entreprises de la customization plutôt que la pure création de softwares. Pourquoi? 2 raisons

  • Plus rapide
  • Moins cher

Noter que ce sont deux trés bonnes raisons.

Mais que peut faire l’entrepreneur s’il ne trouve personne dans sa région pour manager son website ou résoudre le dernier sursaut de son DBMS?

Réponse: Il va voir ailleurs s’il y est, pardi! L’Inde est un choix possible. IBM quitte l’Irlande (IBM Global Service) pour la République Tchéque et l’Afrique du Sud. Sans parler de Carrefour qui est revenue d’Inde pour un pays d’Europe de l’Est.

L’Outsourcing est un mal pour un bien (pensée que je partage avec moi-même) pour les pays occidentaux. Un mal parceque les programmeurs occidentaux de niveau moyen ont du soucis à se faire. Un programmeur indien étant à compétence égal 3 fois moins cher (12$/hour), un entrepreneur se posera pas beaucoup de questions. Un bien parceque ça nous incite à innover et à proposer des produits et des services de plus grandes qualités. D’où la bataille de subventions pour les recherches sur la nanotechnologie (nous y revenons toujours, moi en particulier).

Ah! Je vous entends me crier (moins fort, s’il vous plait): Contradiction!

Pas assez d’étudiants en science, l’ami. Ta solution n’est que le problème. Pas vraiment, c’est un peu comme en football: ce qui compte ce n’est pas d’où vient le joueur mais où il joue.Un étudiant indien diplomé du MIT restera sans soute aux États-Unis, où on lui offrira des conditions optimales pour ses travaux.

En revanche, la France attire peu les cerveaux étrangers, elle ne peut même pas garder les siens. Et c’est là, où les entrepreneurs doivent investir. Il est primordial que les entreprises françaises mettent le paquet (d’oseil) dans la recherche de pointe. Ce que les États-Unis font depuis longtemps, Internet en est le meilleur exemple. Il est, aussi, essentiel d’attaquer directement le marché sans dépendre d’un client aussi prestigieux soit il. Airbus éternue… des milliers de PMEs ferment leur porte.

En résumé, j’appelle les entrepreneurs à attaquer de front les investisseurs. Présentez vos idées les plus innovantes et à trés forte valeur ajoutée et je vous garantie que les investisseurs viendront. L’important n’est pas d’où ils viennent mais où ils investissent!

Publicités

2 Responses to Wanted 89 000 IT spécialistes au Canada!

  1. yaya dit :

    comment faire pour venir travailler chez vous je suis partant 😉

  2. gaic dit :

    Salut Yaya:
    d’abord merci… c’est le premier commentaire de ce blog…

    Je dois dire que je ne suis pas canadien (mais un breton délocalisé en Australie). Néanmoins, j’ai étudié dans la ‘belle province’. J’ai quelques astuces dans mon sac pour ce type de projet (j’ai moi-même une belle collection de visas en tout genre). Un français ou plus généralement un fancophone, se voit pratiquement offir un permis de travail… au Québec. Et en plus, si tu as une expérience dans l’informatique, alors là, ce sont les cadeaux de bienvenue, la ‘Poutine’ pour le diner (comprendre déjeuner) , la liqueur (comprendre soda) et en prime je t’offre le dictionnaire de la ‘Parlure Quebecquoise’. Si tu es toujours intéressé, le Québec longtemps parent pauvre du Canada se réveille au monde de l’IT. Montréal est le meilleur choix. Mais première chose à faire est de visiter pendant un mois (si possible en hiver) pour se faire une idée précise.
    Pour finir, c’est un pays trés acceuillant, Tabarnache de Chris!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :